Âyat Al Kursiy (Le Verset du Siège) + Traduction

 الله لا إله إلا هو الحي القيوم

« Allâhu Lâ ilâha illa houal hayoul qayyoûm

لا تأخذه سنة ولا نـوم

 Lâ Ta-khoudhouhou sinatoun wa lâ nawm

له ما في السماوات و ما فـي الأرض

Lahou mâ fî s-samâwâti wa mâ fîl arde

من ذا الذي يشفع عنده إلا بإذنه

Man dha ladhi yachfa’ou ‘indahou illa bi idhnih

يعلم ما بين أيديهم و ما خلفهم 

Ya’lamou mâ bayna aydîhim wa mâ khalfahoum

 ولا يحيطون بشيء من علمه إلا بما شاء

Wa lâ youhîToûna bi chay-in min ‘ilmihi illa bimâ châ-

وسع كرسيه السماوات و الأرض

Wasi’a koursiyouhou s-samâwâti wal arde

و لا يئوده حفظهما و هو العلي العظيــم

Wa lâ ya-oûdouhou hifDhouhoumâ, wa houal ‘aliyoul ‘aDhîm ».

_______________________________________________________________________

Le verset du « Siège » (Âyat Al Kursiy)

1) Il a été rapporté de manière authentique que le Prophète a attesté qu’il s’agit du meilleur verset se trouvant dans le Coran. Le Prophète a questionné Ubay Ibn Ka’b :  » Quel est le plus grand verset se trouvant dans le Coran? ». Il répondit: « Seuls Allah et Son Messager savent mieux! (par modestie)». Le Prophète répéta la question et Ubay répondit : « Le verset du Siège ». Et le Prophète lui dit: « Réjouis-toi de ce savoir, ô Abû Al Mundhir, par Celui qui a mon âme dans Sa main, elle a une langue et deux lèvres, elle sanctifie le Roi (Dieu) au « tronc » (bas) du Trône« .(Rapporté par Moslim).

2) Anas rapporte que le Prophète (M) questionna un de ses compagnons (U):
M_«Ô Untel, es-tu marié?
U_« Non, je n’ai rien pour me marier ».
M_« As-tu (connais-tu) « Dis: Il est le Dieu Unique » »? (Sourate Al Ikhlâss)
U_ Oui.
M_« Le quart du Coran !»
M_ « As-tu « Dis: Ô non-croyants.. » »? (Sourate Al Kâfirûn)
U_ Oui
M_ « Le quart du Coran! »
M_ « As-tu « Lorsque le secours de Dieu arrivera.. » »? (Sourate Nassr)
U_ Oui
M_ « Le quart du Coran »
M_ « As-tu « Allâh; nul divinité ne mérite adoration si ce n’est Lui… » »? (Verset du Siège).
U_ Oui
M_ « Le quart du Coran ».

3) Dans le Sahîh (Recueil de propos authentiques) de l’Imam Al Bukhârî, Abû Hurayra rapporte ceci: « Le Prophète m’a confié la garde de la Zakât du Ramadan puis quelqu’un est venu puiser des denrées, je l’ai tenu et j’ai dis : « Je te dénoncerai auprès du Prophète! ». Il me dit: « Je suis dans le besoin et j’ai une famille et j’en ai absolument besoin! ». Il dit: « A ces mots, je l’ai laissé partir ». Le matin, le Prophète me dit: « Ô Abû Hurayra, qu’a fait ton captif hier soir? ». Je lui ai dis: « Ô Messager d’Allâh, il s’est plaint par son état car il est dans le besoin lui et sa famille, j’ai eu pitié et je l’ai laissé ». Il me dit: « Sache qu’il t’as menti et il reviendra ». Je sus qu’il reviendrai et je l’observais, je l’ai vu à nouveau puiser les denrées. [ Il se passa la même chose, puis le Prophète lui posa la même question et eu la même réponse; Abû Hurayra dit]: Je l’observais la troisième fois, il puisa une nouvelle fois, je le saisi et dis: « Je te dénoncerai auprès du Prophète, cela fait la troisième fois, en disant que tu ne reviendrai pas et là tu reviens! ». Il me dit: « Laisse-moi et je t’apprendrai des paroles dont Dieu t’aidera à y trouver un bénéfice. Je dis: « Quelles sont-elles? ». Il dit : « Lorsque tu te mets au lit, lis (et/ou récite) le Verset du Siège « Allâh; nul divinité ne mérite adoration si ce n’est Lui… » jusqu’à ce que tu termines le verset, [en agissant ainsi] il restera sans cesse par Dieu un protecteur pour toi, et Satan (ou même un Satan) ne s’approchera pas de toi jusqu’à ce que tu te réveilles! ».
Je l’ai laissé partir, et le lendemain, le Prophète m’a dit: « Qu’a fait ton captif hier soir? ». J’ai dis : [et il cita ce qu’on a dit ci-dessus]. Et le Prophète me dit: « Sache qu’il a dit vrai mais c’est un menteur (sauf dans ce cas), sais-tu qui tu côtoyait durant ces 3 jours, ô Abû Hurayra? ». Je dis: « Non », et il me répondit: « C’était (un) Satan
».
Dans un autre hadith, il est dit que celui qui le psalmodie (ce verset), les diables sortent de la maison, Abû Hurayra rapporte que le Prophète a dit: « Sourate La Génisse (N°2) comporte un verset qui est le maître du Coran, il n’est pas lu dans une maison où se trouve un diable sans qu’il n’y sorte; le verset du Siège ». (Hadith authentique).

4) Le Prophète a dit également: « A chaque chose une « bosse » (c.-à-d un sommet (summum) comme la bosse d’un chameau) et la « bosse » du Coran est Sourate La Génisse, elle comporte un verset qui est le maître du Coran; le Verset du Trône ».

5) Abû Umâma a dit: « Le Grand Nom de Dieu qui fait qu’Allâh exauce celui qui les emploie se trouve (ce Nom) dans trois (Sourates): Pour ce qui est de Sourate La Génisse, Il dit: « Allâh; nul divinité ne mérite adoration si ce n’est Lui le Vivant le Qayyûm* ( Celui qui subsiste par lui-même).. ». Pour ce qui est de Sourate La Famille de Imrân, Il dit: « A-L-M, Allâh; nul divinité ne mérite adoration si ce n’est Lui le Vivant le Qayyûm* ». Et pour ce qui est de Sourate TâHâ, Il dit: « Et les visages s’humilieront devant le Vivant le Qayyûm* ».
*Le terme Qayyûm n’ a pas d’équivalent en français, Il signifie que Dieu n’a besoin de rien mais tout a besoin de Lui, Il ne dépend de rien mais tout dépend de Lui.
Le terme Kursiy signifie « siège », c.-à-d le lieu sur lequel un roi pose ses pieds une fois assis sur son trône, il y a des explications disant qu’il s’agit du Savoir de Dieu (Cf. explication de Mohamed Hamîdullâh dans son explication en français du verset 255 de la Sourate 2). [Mais on ne doit pas représenter Dieu comme un être humain, ne serait-ce mentalement. Juste à titre d’exemple, si je vous parle de « pied », pourquoi ne penser qu’au pied de l’être humain, n’existe-t-il pas le: pied d’une chaise, le pied d’une montagne, le « pied de biche » (outil), etc. Sont-ils tous identiques dans la forme?].

6) Le Prophète a dit: « Celui qui récite le Verset du Siège après chaque prière obligatoire, elle ne l’empêchera pas d’entrer au Paradis jusqu’à ce qu’il meurt » (Rapporté par Nassâ-i, Ibn Hibbân..).

7) Abû Mûssâ Al Ash’âri rapporte que le Prophète a dit: « Dieu a révélé à Moïse: « récite le Verset du Siège après chaque prière obligatoire, car celui qui le récite après chaque prière obligatoire, je le placerai parmi ceux qui ont un cœur reconnaissant, une langue évocatrice (de Dieu), aura la récompense des repentants et accomplira les œuvres des véridiques; et celui qui s’habitue à cela ne peut être qu’un Prophète ou un véridique ou un serviteur dont j’ai éprouvé son cœur par la piété, ou que je veux rendre martyr dans le sentier d’Allâh ».

Catégories : Enfants, Hânî Rifâ'î, Versets/sourates importantes | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :